Fragiles

J’ai mené une réflexion autour de la question du paysage, à partir de la vision du philosophe Alain Corbin qui le définit comme étant une lecture de l’espace à un moment donné, l’expression d’une sensibilité mouvante, esthétique et sociale.

Pour évoquer, pour parler du paysage, l’élément prédominant est la végétation.

J’ai posé mes premières interrogations formelles dans une pratique picturale, qui m’a conduite à l’observation attentive de tous les éléments de mon environnement, l’odeur du ciel, la couleur pluie, le vert de l’herbe mouillée et touffue du jardin…

Mon travail est un questionnement sur la pratique picturale elle-même.

Karine Taïlamé

Collection

Encre paysage